En résidence à la ferme Godier en Juillet 2014

Emmanuelle DUBOIS, chorégraphe

Scientifique au parcours composite, elle forge son langage corporel auprès de Rosalind Crisp, Julien Hamilton, Cécile Loyer, Mark Tompkins et Daniel Larrieu. Elle entretient des rapports, des passerelles, des correspondances entre les arts et les différents médiums pour élargir le champ d’investigation. Par ce biais, elle questionne la porosité du corps dans des espaces mouvants qui s’interpénètrent. Elle cultive les formes hybrides, et décale les formes, déforme, déconstruit pour reconstruire un nouvel univers. L’utilisation d’outils de composition instantanée pour supporter, structurer sa danse, la transversalité et les distorsions/abstractions sont les bases de son travail.

En 2012, Emmanuelle Dubois fonde Wet Paint collectif. La première création chorégraphique Sous la transparence illusoire des mots est un pièce inspirée du Bateau ivre d’Arthur Rimbaud.

Le projet artistique : Sous la transparence illusoire des mots

Sous la transparence illusoire des mots est une création chorégraphique qui s’attache à déconstruire la structure, l’harmonie souveraine, du poème dont elle s’inspire. Elle chercher à révélera sensualité des mots hors du langage, hors de toute rationalité linguistique. Et parce que le texte veut dire Tissu, il s’agit ici de signifier que les fibres tissées ne sont pas comme on le penserait, rectilignes.

Suivre le collectif : https://www.facebook.com/wetpaintcollectif/

Menu