Découverte en comités de lecture à la ferme Godier et à la maison d’arrêt, invitée de Marc Antoine Cyr à l’occasion de sa première carte blanche, il était logique et naturel de proposer à Sonia Ristic d’être notre prochaine auteure en résidence et de faire un bout de chemin ensemble. 

Sonia Ristic a été accueillie en résidence de septembre 2013 à Juillet 2014 à la ferme Godier dans le cadre du programme Ecrivains en Seine Saint-Denis, initié par le Conseil Départemental avec le villes.

Qui est Sonia Ristic ?

Sonia Ristic est née en 1972 à Belgrade et a grandi entre l’ex-Yougoslavie et l’Afrique (Congo, Guinée). Après des études de lettres et de théâtre, elle a travaillé comme comédienne, intervenante en ateliers de théâtre en ZEP, mais aussi au sein de plusieurs ONG. Depuis quelques années, elle se consacre surtout à l’écriture et la mise en scène. Elle a créé la compagnie Seulement pour les fous en 2004, monte ses pièces, des créations collectives, ainsi que des pièces d’autres auteurs. Pour ses ouvrages, mentionnons : Sniper Avenue (Ed. L’Espace d’un instant, 2007), Le Phare (Lansman Editeur/ Tarmac, 2009), L’enfance dans un sceau percé (Lansman Editeur, 2011), Migrants (Lansman Editeur, 2012), Holiday inn – nuit d’accalmie et Le goût salé des pêches (Lansman Editeur, 2016).

Usines – Epopée théâtrale : son projet d’écriture

« S’il me fallait trouver un dénominateur commun, quelque chose qui permettrait de définir mon travail d’auteure dans son ensemble, un fil conducteur qui cheminerait d’une pièce à l’autre, de roman en chroniques, ce serait certainement le rapport étroit entre la « petite histoire » et l’Histoire.
La fable comme esquisse de cosmogonies possibles, l’intime quand il permet d’évoquer l’universel, des personnages archétypaux pour dessiner l’humain dans son infinie diversité – qu’il s’agisse de contextes historiques, nommés et précis, ou de non-lieux/hors-temps symboliques – tous mes textes tentent de
peindre des femmes et des hommes dans la tourmente du monde. »
« J’ai envie de parler du monde ouvrier précisément, plus que du monde du travail en général. Mais ce microcosme auquel je m’attache est aussi la trame sur laquelle se greffent tant d’autres thèmes : les migrations, le rapport au politique, la condition féminine – pour ne nommer que les plus évidents. »

Et sur le territoire…

La place comme fil conducteur des interventions. Partir du concret, de la place publique, (la place du village, la place de la ville – celle devant la mairie, l’église, la gare… Le lieu où se rencontrent les humains, où se définissent leurs rapports. Le lieu où les trajectoires se croisent. Lieu traversé quotidiennement mais aussi lieu où l’on s’arrête) Partir du concret pour explorer les pistes extrêmement nombreuses que ce mot évoque. Les questions de place assignée, par la société, par l’économique et le politique, par le religieux et le culturel, aux femmes et aux hommes, aux enfants et aux personnes âgées, aux gens d’ici et à ceux d’ailleurs.
Partir de la place, pour pouvoir parler du déplacement, des migrations, des voyages et des exils de ce qui se déplace en nous lorsque nous nous déplaçons.
Parler de la place, comme d’endroit du regard, point de vue ou point focal, pour encore et toujours creuser la question du mouvant et du déplacement.

A la médiathèque – Plusieurs après-midis de présence avec autour de la thématique de la place, un fil conducteur « Les histoires fantastiques et banales arrivées à Villepinte ».
Comité de lecture – La présence de Sonia Ristic aux comités de lecture permettra aux participants de découvrir le point de vue d’un auteur sur les textes et enrichir les discussions et les choix.
Théâtre amateur – Sonia Ristic travaillera avec un des groupes de théâtre amateur adulte autour de son projet d’écriture.
Atout Textes – Dans le cadre de notre projet d’intervention autour de l’écriture dramatique contemporaine en milieu scolaire, Sonia Ristic interviendra dans la classe d’accueil du lycée Georges Brassens entre janvier et avril 2014. Elle rencontrera les élèves des collèges et des écoles dans le cadre des parcours autour de l’écriture dramatique d’aujourd’hui.
Centres sociaux – Sonia Ristic travaillera avec des personnes en alphabétisation et Français Langue Etrangère des centres sociaux de la communauté d’agglomération Terres de France autour du thème de la place. Les centres sociaux villepintois, tremblaysiens et sevranais travailleront ensemble autour de ce projet.

CARTES BLANCHES

Deux cartes blanches à la ferme Godier :

  • en Février 2014 : soirée projection-rencontre autour du film Dissidences de Carine Chichkowsky
  • en Mai 2014 : à l’occasion de la fête du jardin des Petits Bois fréquenté par les assistantes maternelles de l’association A Petit Pas. Sonia Ristic, Karine Serres et Françoise De Chaxel ont écrit des petites formes en lien avec le jardin et à destination des petits et tout petits !
Menu